La Performance du portefeuille de notre club d'investissement

Au 17 novembre 2017, après
8 ans et 359 jours :
+923,96%
(rendement réel obtenu après impôts et frais de transactions sans recours à un quelconque levier)
Sur la même période, l'ETF Lyxor® MSCI World (tracker sur indice mondial) :
+177,57%

Mieux comprendre nos holdings

 

Même s'ils ne constituent pas le thème central de notre philosophie d'investissement, nous avons une prédilection particulière pour l'investissement dans les holdings.

Ceux-ci permettent d'équilibrer globalement notre portefeuille. En effet, si nous prônons la diversification en termes de nombre de lignes détenues, il nous semble important de diversifier aussi au niveau sectoriel ou géographique.

C'est ainsi que les holdings, à l'instar de fonds de placement spécialisés, permettent de nous exposer sur des thèmes qui nous sont difficilement accessibles au travers de nos Daubasses comme, par exemple, les big caps, les pays émergents ou l'extraction d'hydrocarbure.

Mais les avantages des holdings par rapport aux fonds de placement sont nombreux :

– Les dirigeants détiennent souvent un part substantielle du capital. Leurs intérêts sont donc alignés avec les actionnaires minoritaires .

Leur liberté est plus grande au regard du prospectus et de la législation qu’un gérant de fonds doit respecter : au même titre qu’un investisseur particulier, les gestionnaires du holding peuvent rester intégralement liquides s’ils ne trouvent plus de bonnes idées. Il leur est possible d’investir sur tous les marchés qu’ils souhaitent sans restriction géographique ou sectorielle. Ils peuvent ne détenir qu’une seule ligne ou plus d’une centaine. Ils peuvent acheter indifféremment sur les marchés réglementés, les marchés libres ou du non cotés, voir acquérir de l’immobilier en direct. Le tout avec des frais de gestion bien moindre que des fonds d'investissement.

– Ils ne doivent pas gérer les « entrées » et « sorties » de capitaux. Les détenteurs de parts d'une sicav peuvent, à tout moment, demander le remboursement de leur part. Pour ce faire, le gérant d'un fonds d'investissement est obligé de vendre quelques positions qu’il détient. L’inconvénient est, qu’en période de crash par exemple, le gérant se voit souvent confronté à des demandes massives de remboursement… à un moment où justement il devrait pouvoir disposer de cash pour investir dans les opportunités qui se présentent. Rien de tout ça pour la direction d’une société à portefeuille : son capital est fixe et il n’a pas à se soucier de ces fluctuations intempestives.

– Quand le cours du holding est sous-évalué par Mr Market, le management peut décider de racheter ses propres titres sur le marché pour créer de la valeur pour l’actionnaire en profitant des fortes décotes.

- Ces sous-évaluations et surévaluations nous permettent de déterminer des bons points d'entrées et de sortie.

Par contre, ce type d'entreprise présente un inconvénient majeur : le fait qu'il est parfois un peu difficile de décortiquer l'entrelacs de participations et donc d'établir la juste valeur du groupe. Mais de cet inconvénient, nous avons tenté de faire un avantage, précisément en nous plongeant dans ces écheveaux, en tentant de les schématiser et donc d'obtenir justement cette "juste valeur" qui constitue le point cardinal de tout investissement "value".

Depuis nos début, nous avons toujours voulu prôner l'idée de partage avec nos abonnés.

C'est dans cette idée que nous vous proposons dans cette rubrique la représentation schématique des différents holdings que nous analysons. Vous pourrez y découvrir un organigramme du groupe permettant de comprendre les liens entre les différentes sociétés le composant et un tableau simple et clair de valorisation.

 

Désolé. Le contenu de cette rubrique est réservé à nos abonnés.