La Performance du portefeuille de notre club d'investissement

Au 10 novembre 2017, après
8 ans et 352 jours :
+934,41%
(rendement réel obtenu après impôts et frais de transactions sans recours à un quelconque levier)
Sur la même période, l'ETF Lyxor® MSCI World (tracker sur indice mondial) :
+180,79%

Comment appréhender le risque de change dans un portefeuille d'actions ?


jeudi 6 août 2009

Comment appréhender les éventuels pertes d’un portefeuille investi en devises étrangères ?

Il est vrai, cher lecteur, que la plupart des investisseurs ont généralement peur d’un effet devise négatif qui pèserait substantiellement, sur le rendement de leur portefeuille au point de réduire leur champ d’investigation et d’investissement à la seule zone Euro.

Nous pensons, par contre dans notre petit groupe des « Daubasses selon Ben Graham » que cette peur et cette réduction du champ d’investigation signifie que l’on se prive d’investissement intéressant et des plus value qui vont avec.

Nous vous proposons donc nos propres réflexions sur ce sujet.

Investir dans une devise étrangère requiert selon nous impérativement une décision de long terme. Et nous pensons que le long terme c’est au minimum 10 ans. Quand nous évoquons le long terme, nous ne pensons pas à un support précis, ni société, ni obligation, ni un autre support en particulier, mais plutôt à une poche, voir à un compartiment devise étrangère.

Décider d’investir en Dollar US, en Livre Sterling, en Franc Suisse ou dans d’autres devise, pour un investisseur de la zone Euro, cela signifie d’une part qu’il est donc impératif de penser à rester investi dans la devise au moins 10 ans et dans cette perspective de choisir un marché qui offre pendant cette période de temps des opportunités d’investissement suffisante.

Pourquoi finalement cette idée de long terme dans la devise ? Simplement, par le fait que plus vous allongez la durée d’investissement dans la devise, plus vous augmentez vos chances de réduire vos pertes annuelles dues au change.

Prenons un exemple simple : Vous achetez des actions en bourse dans une devise étrangère et vous perdez au bout de 3 ans 30%, votre perte annuel s’élève à 11.21% par an…….Si au bout de 6 ans la perte est toujours de 30%, votre perte annualisée s’est réduite de plus de moitié et s’élève à 5.77% l’an……Si 12 ans plus tard, la devise dans laquelle vous êtes investi est toujours au tapis et accuse toujours une perte de 30%, votre perte annuel s’élève cette fois à seulement 2.93% par an….

Si cet exemple peut paraître à la fois évident et théorique à première vue, il reste quand même le fondement de la prise de risque…..allonger la durée d’un investissement dans une devise étrangère diminue la perte.

Pourquoi théorique, tout simplement parce que les devises fluctuent en permanence, mais également parce que dans les pays voir dans les zones économiquement développées, il est plutôt très rare de voir persister à long terme des différences importantes, entre devises…Ce qui fait dire à certain investisseur renommé comme François Rochon qu’à long terme les différences restent infimes et sans grande conséquence sur le rendement d’un portefeuille investi en devises étrangères.

Voyons maintenant un exemple réel sur 3 devises différentes, par rapport à l’Euro. Nous avons volontairement recherché tout d’abord le plus haut et le plus bas de la devise, sur une la période courant de la mise en circulation de l’Euro, soit à partir du 1 Janvier 2002 jusqu’au 4 août 2009. Et ensuite une simulation sur 10 ans a partir du 3 Août 1999, jusqu’au 4 août 2009.

Commençons par le fameux Dollar US et donc le change Euro / USD

Depuis la mise en circulation de l’Euro
Le plus Haut à été de 0.8644 le 4 Février 2002
Le plus bas à été de 1.5919 le 22 Juillet 2007

Soit pour un investisseur en Euro qui aurait investi en USD de -45.70% ou -5.99% annualisé sur une période de 6.5 années…C’est important.

Voyons maintenant une simulation sur 10 ans .

Le 3 Août 1999, l’USD cotait 1.0046
Le 4 Août 2009 l’USD cotait 1.4300

Soit pour un investisseur en Euro qui aurait investi en USD de –25.56% ou –2.30% annualisé sur cette période de 10 ans.

Nous constatons donc que la perte annualisée s’est réduite de plus de 60%, effet dû au temps alors que la perte total s’est réduite de 44%, sur finalement une période de 3.5 année supplémentaire.

Voyons maintenant ce qui s’est passé sur la livre Sterling et donc du change GBP / Euro

Depuis la mise en circulation de l’Euro
Le plus Haut à été de 0.6085 le 1 Janvier 2002
Le plus bas à été de 0.9785 le 29 Décembre 2008

Soit pour un investisseur en Euro qui aurait investi en GBP de –37.81% ou – 4.69% annualisé sur une période de 7 ans années….C’est également important.

Voyons maintenant une simulation sur 10 ans .

Le 3 Août 1999, le GBP cotait 0.6588
Le 4 Août 2009 l’GBP cotait 0.8484

Soit pour un investisseur en Euro qui aurait investi en GBP de –22.35% ou –2.04% annualisé sur cette période de 10 ans.

Nous constatons donc que la perte annualisée s’est réduite de plus de 55% du au temps, tandis que la perte total s’est réduite de 40%, sur une période de 3 ans supplémentaire.

Voyons maintenant ce qui s’est passé sur le Franc Suisse et donc du change CHF / Euro

Depuis la mise en circulation de l’Euro
Le plus Haut à été de 1.4502 le 27 Juillet 2002
Le plus bas à été de 1.6803 le 14 Octobre 2007

Soit pour un investisseur en Euro qui aurait investi en CHF de –13.69% ou – 2.49% annualisé sur une période de 4 ans et demi….C’est nettement plus supportable que les plus haut et bas enregistré sur le dollar US et la Livre Sterling.

Voyons maintenant une simulation sur 10 ans :

Le 3 Août 1999, le CHF cotait 1.5994
Le 4 Août 2009 le CHF cotait 1.6051

Soit pour un investisseur en Euro qui aurait investi en CHF de –0.36% ou –0.04% annualisé sur cette période de 10 ans.

Nous constatons donc que la perte annualisée s’est réduite de plus de 98% du au temps, tandis que la perte total s’est réduite de 97%, sur une période de 5 ans et demi supplémentaire.

Après ces trois exemple, nous constatons qu’effectivement, sur 10 ans, un investisseur de la zone Euro ayant investit en USD ou en GBP a réduit sa perte de change de plus de 50%, s’il est resté investi au moins 10 ans par rapport au plus haut et au plus bas des deux devises……Tandis qu’un investisseur de la zone Euro ayant investi en Franc Suisse aurait accusé une perte vraiment insignifiante de -0.04% sur 10 ans…. !

Nous pouvons donc revenir sur notre idée que si le risque devise est effectif et peut entraîner des pertes même à long terme. Ces pertes restent de l’ordre du supportable lorsque l’horizon d’investissement dans la devise est de 10 ans et plus.

Bien entendu, notre expérience d’investissement dans les « Daubasses », nous a permis d’ajouter un élément supplémentaire à notre réflexion.

Si l’investisseur est en mesure de penser à une poche devise à long terme doublé d’un beau potentiel sur ces supports, l’effet devise ne devrait plus l’inquiéter outre mesure.

Pour mieux vous faire comprendre ce point supplémentaire, nous avons calculé la perte due au change de 7 « baggers » du portefeuille Daubasse, si au moment de la vente, nous avions transformé les USD en Euro……Ce que nous n’avons bien évidemment pas fait, puisque nous avons décider avec ce portefeuille Daubasse de rester investi en Dollar US le plus longtemps possible. Et que nous avons réinvesti les sommes encaissée dans d’autres « Daubasse » US et donc cotée en USD.

Vous pouvez donc découvrir dans cette liste les noms de ces « Bagger » que nous ne pouvons bien entendu plus nommer « Daubasse » après des plus value aussi substantielles, juste une question de respect … A côté de chaque nom, nous avons indiqué le nombres de jour de présence en portefeuille, la plus value totale, mais exprimée en Euro….Et pour terminer la perte théorique, si nous avions donc été obligé de reconvertir les USD en Euro. Perte donc Incluse dans le rendement total en Euro.

  • Neurométrix - vendu après 144 jours : +155.24% en € - effet de change -0.96%
  • Zhone Technologies- vendu après 175 jours : +299.68% en € - effet de change -5.09%
  • Tuesday Morning - vendu après 177 jours : + 234.31% en € - effet de change - 4.92%
  • Medilaink Worldwide - vendu après 193 jours : + 394.07% en € - effet de change - 7.38%
  • WPT Entreprise - vendu après 200 jours : + 297.91% en € - effet de change - 6.72%
  • Telestone - vendu après 241 jours : + 338.54 % en € - effet de change - 9.40%
  • Westell Technologies- vendu après 245 jours : + 473.59% en € - effet de change - 9.16%

 

Si nous faisons la moyenne de ces 7 « baggers », nous arrivons à une moyenne de rendement de + 313% en Euro et d’une perte toujours théorique de -6.23% sur le change... Toutes ces sociétés ayant été achetées le 24 Novembre, pour des sommes égales, le calcul moyen nous semble donc pertinent.

Nous pensons donc en conclusion que si vous combinez l’idée long terme d’une poche en devise étrangère, qui de toute manière réduit le risque de perte, comme nous l’avons constaté ensemble dans nos trois exemples, à des investissements à potentiel élevé, car très décotés, vous pouvez élargir au maximum votre champ d’investigation et investir sans peur dans des supports cotés en devise étrangères.


Revenir à la page précédente