La Performance du portefeuille de notre club d'investissement

Au 17 novembre 2017, après
8 ans et 359 jours :
+923,96%
(rendement réel obtenu après impôts et frais de transactions sans recours à un quelconque levier)
Sur la même période, l'ETF Lyxor® MSCI World (tracker sur indice mondial) :
+177,57%

Découvrez nos offres sans plus tarder!

 

Ancien exemplaire de notre Lettre Boursière

« Buy and hold » ou « buy and sold » ?


lundi 18 octobre 2010

Si vous nous lisez depuis quelques temps, vous avez sans doute compris que si nous respectons le « buy and hold » prôné entre autres par Warren Buffett et la plupart des autres grands gérants « value » (qui serions-nous d’ailleurs pour oser critiquer le maître ?), si nous respectons le « buy and hold » disions-nous, nous ne pratiquons pas, pour notre portefeuille, le « buy and hope » : lorsque la valorisation d’une de nos actions ne nous procure plus de collatéral tangible en garantie de notre investissement, nous la vendons purement et simplement.

Cependant, l’incessante « remise en question » des actes que nous posons fait partie intégrante de notre philosophie d’investissement. Et dans le cas présent, nous sommes pris d’un affreux doute : et si nous nous « plantions » dans les grandes largeurs ? Si l’approche de Warren était la seule cohérente ? Nous avons tenté de répondre à cette question et c’est cette tentative de réponse, cher lecteur, que nous vous exposons.

Dans le tableau ci-dessous, nous vous présentons l’entièreté des positions que nous avons clôturées depuis le lancement de notre portefeuille (qui, pour rappel, est un portefeuille réel).

Outre le rendement obtenu au moment de la vente (en euros et frais de courtage inclus), nous y avons inclus le rendement qu’aurait généré chaque action si nous l’avions conservé jusqu’à ce vendredi soir.

 

Date achat

Date vente

Libellé

Rendt obtenu

Rendt de l'action après la vente

26/11/08

10/12/08

KINDY

-1,18%

47,12%

24/11/08

17/04/09

NEUROMETRIX

155,24%

-67,70%

10/12/08

22/04/09

PHOENIX FOOTWEAR

-56,00%

19,24%

24/11/08

18/05/09

ZHONE TECHNOLOGIES

299,68%

612,69%

26/11/08

20/05/09

TUESDAY MORNING

234,31%

35,19%

26/11/08

04/06/09

IKANOS

21,37%

-22,33%

24/11/08

05/06/09

MEDIALINK

394,07%

-50,48%

26/11/08

12/06/09

WPT ENTREPRISE

297,90%

43,03%

26/11/08

15/06/09

PASSAT

103,51%

141,84%

08/06/09

30/06/09

TRANSWORLD ENTERTAINMENT

25,00%

25,83%

20/05/09

06/07/09

CASTLE BRANDS

-26,19%

101,21%

24/11/08

24/07/09

TELESTONE TECHOLOGY

338,54%

144,06%

24/11/08

28/07/09

WESTELL TECHNOLOGIES

473,59%

-12,94%

25/11/08

06/08/09

VALUE VISION MEDIA

644,10%

-41,29%

24/11/08

24/08/09

AIRSPAN

-64,25%

199,13%

20/01/09

20/01/09

RETRACTABLE TECHNOLOGIES

148,17%

-19,06%

15/06/09

15/09/09

ALLIANCE SEMI CONDUCTEUR

-30,63%

37,16%

17/06/09

28/09/09

GLOBAL DIVERSIFIED

-17,98%

-42,53%

11/08/09

04/11/09

BETAWAVE

-61,58%

-52,46%

26/11/08

09/11/09

EON COMMUNICATION

346,65%

-46,22%

22/04/09

12/11/09

NUCRYST PHARMA

331,67%

10,61%

20/05/09

16/11/09

NETLIST

1394,17%

-21,14%

26/11/08

30/11/09

DANE ELEC MOMORY

126,52%

-11,21%

10/08/09

30/11/09

AMERICAN CLAIMS EV.

123,37%

-9,79%

07/07/09

04/12/09

TECHNEST HOLDING

117,66%

-21,57%

10/06/09

16/12/09

MERISEL

-23,65%

-76,71%

08/07/09

07/01/10

EMERSON RADIO

270,64%

-11,93%

24/11/08

04/02/10

HARDINGE

53,49%

-2,74%

20/01/09

13/03/10

HEELYS

-1,87%

12,37%

24/11/08

28/03/10

ENDWAVE

-8,73%

-29,28%

26/11/08

29/03/10

ADAMS GOLF

-9,40%

28,03%

16/11/09

12/04/10

RADIENT PHARMA

332,46%

-66,90%

11/11/09

21/04/10

OPTIONABLE

-4,54%

-35,13%

17/11/09

22/04/10

EZENIA

133,19%

4,67%

18/05/09

05/05/10

AXCELIS TECHNO

439,46%

-13,41%

24/11/08

07/06/10

RCM TECHNOLOGIES

386,62%

-11,36%

06/07/10

07/07/10

TRIDENT MICRO SYSTEM

-8,64%

57,09%

16/11/09

20/07/10

FORBES MEDI TECH

-71,21%

291,49%

26/11/09

04/10/10

FRENCH CONNECTION

12,12%

-3,98%


Le résultat nous semble assez éloquent :

D’une part, le rendement moyen après vente aurait été de 29 %, soit probablement bien en deçà du rendement global réel du portefeuille après les ventes respectives.

Et d’autre part, 56 % des lignes vendues ont généré un rendement négatif après leur vente.

Nous pouvons donc considérer que, globalement, vendre quand le marché valorise l’entreprise à hauteur de ses actifs tangibles a été payant !


Revenir à la page précédente